ca

Une campagne d’opinion pour le “Métro 24 heures“

Article par Irwin Henry  journaliste à São Paulo

Ceux qui, à São Paulo, travaillent ou étudient jusqu´à très tard le soir et dépendent des transports publics savent très bien qu´il est difficile de ne pas manquer le dernier métro. Il ne reste plus alors comme option que l´autobus. Mais il n´y a que 92 lignes qui opèrent de nuit: ce qui n´atteint même pas 30% de la région métropolitaine.

foto-fabio-martins-futura-press.jpg

photo-fabio-martins-futura-press

On voit souvent des travailleurs obligés d´attendre le lever du jour et de rentrer directement à leurs lieux de travail sans pouvoir passer par la case “maison“.

C´est en y pensant mais aussi en approfondissant la question que le "serveur' de cette ville, Reinaldo da Silva, a commencé une campagne d’opinion sur la Toile afin que les pouvoirs publics instaurent un service de métro 24h/24h. Reinaldo habite à Guaianases région Est de São Paulo. Il travaille dans deux restaurants, l’un à Pinheiros et l’autre dans la région ouest, c´est-à-dire à l´autre bout de la ville.

Le mouvement ``Metro 24 horas’’ compte déjà plus de 90.000 sympathisants il grandit de plus en plus sur la Toile, d’autant que les besoins des usagers ne cessent de se faire “pressants“ au fil du temps en raison de la forte croissance démographique extra-urbaine de São Paulo. 

Actuellement le métro opère 24 heures uniquement lors d´occasions spéciales comme celles des événements sportifs ou culturels.

Pour le gouvernement, prolonger l´horaire du métro porterait préjudice à la qualité du service. C´est en effet la nuit que sont effectués les travaux d´entretien des lignes et des wagons. Un roulement d’entretien par “zones“ pourrait cependant être étudié et par cela même éviter la moindre altération du service tout en solutionnant ce problème.

La mairie étudie également la possibilité de mettre en service des autobus nocturnes effectuant les mêmes trajets de rotation que le métro ce qui semblerait être une solution judicieuse. C’est une affaire à suivre avec beaucoup d’intérêt quant à la suite donnée envers les usagés concernés. 

Irwin HENRY pour le journal francophone brasil-infos.com