Irwin Henry

Une fronde brésilienne gronde dans tous le pays.

São Paulo

Article écrit par Irwin Henry

Après quelques décennies  d´une paix sociale toute relative,  le peuple brésilien s`enflamme et le Brésil se voit  touché par la révolte sociale.  La flambée des prix du transport en est le déclencheur. Cependant les causes en sont beaucoup plus profondes.

manifest-20-06-lis-7.jpg

Derrière l'image de puissance régionale émergente se cache une inflation vertigineuse de plus de 14% sur les denrées alimentaires et de  profondes inégalités sociales. Il faut aussi y ajouter un manque évident de services publics de qualité comme l’éducation et la santé. Au Brésil on a toujours le sentiment d`être abandonné par les pouvoirs publics.

Le plus grave reste à venir: selon une source militaire, il existe en ultime recours la possibilité d’employer la force armée pour la première fois depuis le régime militaire.  Cette menace plane encore sur les groupes d’irréductibles contestataires et surtout les vandales qui profitent de la situation pour casser délibérément et mettre à sac les magasins.

Les dirigeants du Movimento Passo Livre, mouvement qui défend le transport public gratuit, ont informé qu´à São Paulo de nouvelles manifestations ne seront plus convoquées. Le motif: “éviter que les manifestations soient utilisées à d´autres fins“.

Préoccupation des autorités par l’ampleur des manifestations.

Selon l´un de ses dirigeants, Rafael Siqueira, le Mouvement n´a aucune allégeance politique et veut éviter que se répète ce qui s´était produit lors des dernières manifestations: la présence de groupes défendant  d´autres idées comme, par exemple, décriminaliser l´avortement ou réduire l´âge pénal des mineurs.

Lors d´une réunion à huis clos avec les autorités concernées pour la préparation de la visite du Pape, le secrétaire général de la Présidence, Gilberto Carvalho, s´est dit fort préoccupé.

"Nous avons une série de complications et de préoccupations. Les manifestations peuvent avoir un impact  sur la Journée Mondiale de la Jeunesse", a-t-il affirmé.

Quant à la Présidente du Brésil, Dilma Rousseff, elle a convoqué un cabinet d´urgence avec la participation du ministre de la Justice, José Eduardo Cardozo. La position du Gouvernement quant aux manifestations y sera discutée ainsi que les mesures que le ministère de la Justice pourra par voies de conséquences adopter ensuite. Il existe aussi la possibilité d´un discours télévisé sur toutes les chaînes qui devrait avoir lieu vendredi soir.

Irwin Henry journaliste pour (www.brasil-infos.com)

Photos Lis Ventura photographe professionnelle.


manifest-20-06-lis-22.jpg

 

 

manifest-20-06-lis-24.jpg

 

 

manifest-20-06-lis-29.jpg