Stael

Carnaval en coulisses

Ecrit par François-Mary Bourreau  08/02/2013

 

Le carnaval se prépare à Vitória, les petites mains piquent et cousent pour mettre une dernière touche aux tenues “Fantasias“ bigarrées, parures étincelantes de pierres et strass.


 14937-3621544597707-441380668-n-1.jpgLa compétition est rude entre les écoles de      samba, chacune doit raconter en quelques tableaux l’histoire de la ville et de sa région.

 Les thèmes sont choisis une année à l’avance. La structure d’une école de samba regroupe par ailleurs, une multitude de compétences diverses et complémentaires pour un seul objectif, “la victoire“ au final.

 Brasil-infos.com est allé dans le centre ville de Vitória rendre visite à l’atelier de Stael  Magesck qui n’est pas seulement Reine de bateria et muse de l’école de samba Imperatriz do Forte. Elle est aussi depuis quelques années styliste, créatrice de costumes pour cette école de samba.

 Stael nous a dévoilé en exclusivité sa collection qu’elle a créé de toute pièce, mais aussi façonné avec passion pour le carnaval cuvée 2013.

 En fonction des thèmes déterminés à l’avance, elle a choisi les étoffes, les parures avec un soin tout particulier pour accrocher les jeux de lumières et mettre en valeur chaque costume de parade. Elle brille en ce sens par son savoir faire et le choix subtil des matériaux qu’elle maitrise tout à fait.

C’est à n’en pas douter une artiste confirmée dans son domaine. Stael a aussi l’art de la mise en scène, elle sait dans des poses théâtrales, mais toujours avec classe,  donner vie aux robes et tenues qu’elle porte.419696-3621545957741-644382313-n.jpg

 Ses parures de tête, toutes serties de pierres et de plumes sur une armature métallique, pèsent 5 kilos. Les robes brodées de strass, de pierres, avec l’armature métallique pour le bustier pèsent environ 6 à 8 kilos pour une heure de représentation et de défilé sur le sambodrome.

L’épreuve est rude sous le soleil et danser avec ce poids par une chaleur tropicale. Stael, comme les autres danseuses, doit s’entrainer au préalable toute l’année et faire beaucoup de sport, de musculation.

Il convient de toute évidence, d’être pour le moins passionné par le carnaval pour supporter ces inconvénients durant 60 minutes ou chacun mais aussi chacune brille de mille paillettes le temps d’un carnaval…

François-Mary Bourreau  www.brasil-infos.com




img-9332-1.jpg

img-9335-1.jpg

img-9334-1.jpg