sul

La langue française en fête au sud du Brésil

 

par Fedra Rodríguez, collaboratrice

kikarh07@gmail.com

 

Le 26 mars dernier, l’Université Fédérale de Santa Catarina, à Florianopolis, a accueilli la Journée de la Francophonie, événement organisée par l’Association des Professeurs de Français de Santa Catarina (APFSC) qui a rassemblé les professionnels des Sciences Humaines, acteurs liés à la diffusion du français dans le sud brésilien.

À l’ouverture, la présidente de l’APFSC, Professeur Clarissa Laus, a déclaré que la fête marque la reprise des activités de l’association pour la promotion des travaux de recherche académique, ainsi que pour la réalisation de projections de films, expositions et séminaires, attirant l’attention sur la culture française et francophone.

Mm stella1La première conférence a été donnée par Madame Stella Veiga, Docteur en Géographie, qui a disserté sur la situation actuelle de la communauté linguistique au sein et à l’extérieur des États-membres et des États-observateurs, en plus de présenter une vidéo avec la déclaration du Président de l’Organisation Internationale de la Francophonie, Abdou Diouf, indiquant les principaux objectifs et les projets futurs d’expansion culturelle et linguistique, mais toujours les yeux braqués sur la solidarité francophone et le respect entre les nations.

Mme clarissa1

 

Ensuite, une table ronde à laquelle ont participé cinq intervenants de différents domaines d’expertise, a présenté au public les caractéristiques, l’histoire et l’implantation de la langue française dans les pays tels que la Belgique, le Canada, le Congo, le Haïti et le Maroc. Contrairement à ce qui se passe dans les séminaires et les rencontres universitaires, où les protocoles sont scrupuleusement suivis, l’enthousiasme et l’intérêt ont laissé la formalité de côté et ont permis un riche échange des idées, des expériences et des connaissances acquises entre les personnes présentes.

Mme sara1À la fin de la Journée, deux ateliers ont été menés : l’un entièrement consacré à la littérature francophone contemporaine, et l’autre, un regard historique sur les films produits dans le monde francophone. Tous les deux avaient pour objectifs principaux la présentation des oeuvres littéraires et des films encore peu connus au Brésil, mais déjà célèbres à l’étranger, et la favorisation des travaux de recherche inédits sur ces sujets.

Mme interve1

Cet événement ne sera pas seulement une date marquée sur le calendrier ni oublié le reste de l’année : selon les membres de l’APFSC et leurs projets, d’autres réunions seront mises sur pied tout au long de 2014, ainsi que des festivals de films et des ateliers pour enfants, en signalant Florianopolis dans la carte des célébrations de la culture francophone.

Texte et photos: Fedra Rodríguez pour brasil-infos.com

https://www.facebook.com/fedra.rodriguez1